Sélectionner une page

Selon des informations relayées dans la presse locale, la manifestation pro-démocratie du 8 novembre à Bangkok a rassemblé plus de 10 000 manifestants, qui ont à nouveau réclamé le départ du Premier ministre Prayut Chan-o-cha et des réformes concernant la monarchie (SSF 06/11/2020). Les autorités locales ont fait état de seulement 7 000 protestataires.

La mobilisation a toutefois été émaillée de violences lorsque les forces de sécurité sont intervenues pour la disperser en faisant usage de canons à eau aux alentours du palais royal. Certains manifestants auraient jeté des projectiles sur les policiers.

La police a déclaré qu’elle n’avait pas tiré au canon à eau sur les manifestants, mais que les jets d’eau avaient été « lancés en l’air ». 

Les protestataires, qui marchaient depuis le Monument de la Démocratie jusqu’au Grand Palais ont été bloqués par des barricades érigées par les forces de l’ordre.

Par ailleurs, d’après des sources locales, un ressortissant russe a été agressé au cours d’une manifestation pro-démocratie à Pattaya le 8 novembre aux alentours de la plage Jomtien. La victime aurait été attaquée par un protestataire. Les conditions de cet incident demeurent floues et aucune information supplémentaire n’a pour l’heure été communiquée.

Une poursuite des manifestations est à anticiper au cours des prochains jours.

Compte tenu du risque d’intervention des forces de l’ordre, qui font usage de la force pour disperser les protestataires et procèdent régulièrement à des arrestations, il convient de se tenir éloigné des cortèges et de suivre l’évolution de la situation dans les jours à venir. 

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.