Sélectionner une page

Dans un message d’alerte publié le 13 novembre, les autorités diplomatiques américaines ont mis en garde leurs ressortissants contre un risque accru d’attaques jihadistes le long de la frontière sud du pays, notamment à Mtwara. Ces attaques seraient menées par des extrémistes islamiques à partir du Mozambique.

Dans ce même contexte, le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a annoncé le 9 novembre qu’une alerte « rouge », (niveau 2 sur 4), s’applique à la même région en raison des risques croissants de violence. Les citoyens sont recommandés à quitter la zone « sauf en cas de nécessité ».

Il est recommandé d’éviter tout déplacement le long de la frontière sud.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.