Sélectionner une page

L’organisation des Nations unies (ONU) a annoncé le 3 novembre qu’un deuxième travailleur humanitaire avait été tué au Soudan du Sud. La victime a été abattue par des « jeunes armés » le 30 octobre alors qu’il quittait les locaux de l’ONG locale Nile Hope dans l’Etat de Jonglei.

Le meurtre serait survenu dans le comté de Canal/Pigi.

La veille, un autre travailleur humanitaire de l’ONG Plan International, avait été tué à Pibor, dans le même Etat. 

Les opérations humanitaires ont été suspendues dans la région.

D’après la même source, 9 travailleurs humanitaires ont été tués dans le pays depuis janvier 2020. 

Dans un communiqué conjoint publié en octobre, les ambassades au Soudan du Sud des Etats Unies, du Royaume-Uni et de l’Union européenne avait fait état d’une détérioration de la sécurité des humanitaires dans le pays. 

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.