Sélectionner une page

Dans plusieurs messages relayés sur la messagerie Telegram, le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué le 3 novembre les fusillades dans le centre-ville de Vienne survenues la veille, lesquelles ont tué au moins 4 personnes et blessé 15 autres, dont 3 grièvement.

L’assaillant a ouvert le feu en plusieurs points du centre-ville en début de soirée du 2 novembre, notamment à proximité de la synagogue Stadttempel et de l’Opéra. Le terroriste a été abattu par la police autrichienne. Il était armé d’un fusil, d’une machette et d’une ceinture explosive factice. La piste d’assaillants en fuite a été écartée.

Le ministre autrichien de l’Intérieur a en outre indiqué que 18 perquisitions et 14 interpellations avaient été conduites le 3 novembre. Deux hommes ont également été interpellés en Suisse, près de Zurich.

Une poursuite du renforcement sécuritaire est à attendre au cours des prochains jours.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.