Sélectionner une page

Selon des sources locales, au moins 9 personnes ont été tuées, dont un soldat des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), et 3 autres blessées le 7 novembre suite à une attaque menée par des rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) contre des civils dans la localité de Kisima, dans le secteur de Ruwenzori, 25 kilomètres de la ville de Beni (SSF 09/11/2020).

Les assaillants ont pris d’assaut en premier lieu une position des FARDC avant d’attaquer le village.

Plus de 15 maisons et un véhicule ont été incendiés lors de l’incursion. Des commerces ont également été pillés.

D’après les mêmes informations, au moins 6 civils ont trouvé la mort et plusieurs autres sont portés disparus le 8 novembre lors d’une seconde attaque attribuée également aux miliciens ADF contre les villages de Baeti et Mabuo, dans le secteur Beni-Mbau, dans le même territoire.

Pour rappel, les ADF ont multiplié les attaques au cours des derniers mois dans le territoire de Beni, engendrant parallèlement une recrudescence des manifestations de résidents fustigeant l’inaction présumée de la Mission des Nations unies (MONUSCO) et des autorités locales (cf. nos précédentes alertes).

Une poursuite des violences n’est pas exclue.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.