Sélectionner une page

Des manifestations violentes ont éclaté à travers le pays, notamment à Kampala, les 18 et 19 novembre suite à l’arrestation de l’opposant Bobi Wine (Robert Kyagulanyi), candidat de la Plateforme de l’unité nationale (NUP) à l’élection présidentielle prévue le 14 janvier 2021. L’opposant a été arrêté le 18 novembre dans la ville de Luuka et placé en garde à vue, accusé d’avoir violé les restrictions relatives aux Coronavirus.

Selon la presse locale, des heurts ont été déclenchés entre manifestants et forces de sécurité. Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser les protestataires ayant bloqué des routes et brûlé des pneus. Des scènes de vandalisme ont été rapportées.

Le porte-parole de la police métropolitaine de Kampala a annoncé au cours d’une conférence de presse tenue le 19 novembre qu’au moins 16 personnes avaient été tuées et 45 autres blessées au cours des heurts déroulées les 18 et 19 novembre. Au moins 350 personnes, accusées d’avoir participé à des manifestations illégales, d’incitation à la violence, de dommages aux propriétés, de pillage et d’autres infractions, ont été interpellées. D’autres manifestations ont eu lieu dans les villes de Jinja et Masaka.

Par ailleurs, la police de la ville de Gulu, dans le nord de l’Ouganda, a brièvement arrêté Patrick Amuriat, le candidat présidentiel du plus grand parti d’opposition du pays, le Forum pour le changement démocratique, le 18 novembre.

Nous rappelons que Bobi Wine est régulièrement interpellé par les forces de sécurité, à l’image du 3 novembre suite au dépôt de sa candidature à l’élection présidentielle (SSF 18/11/2020).

Une poursuite des manifestations et des tensions est à anticiper au cours des prochaines heures et dans les jours à venir. Il convient de se tenir à l’écart de tout rassemblement compte tenu du risque de heurts.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.