Sélectionner une page

De source locale, des heurts entre forces de sécurité seraient en cours à Kampala, dans le sillage de l’arrestation de Bobi Wine, opposant et candidat à l’élection présidentielle de 2021 (SSF 18/11/2020 et précédentes). Les forces de sécurité quadrilleraient la capitale, où la situation demeure très tendue.

Selon plusieurs sources locales, les forces de l’ordre à Kampala auraient fait usage de tirs à balles à réelles et de gaz lacrymogènes contre les manifestants. Plusieurs routes du quartier des affaires seraient bloquées par des barricades de pneus et de détritus. Plusieurs scènes de violence ont été rapportées à travers la ville.

Les forces de sécurité auraient poursuivi des manifestants se réfugiant dans des centres commerciaux, où des tirs de gaz lacrymogènes ont été rapportés.

Selon un bilan actualisé des forces de sécurité, les violences du 18 novembre ont fait au moins 7 morts et 45 blessés et dans la capitale (SSF 18/11/2020). Des heurts similaires avaient été rapportés à Jinja, Masaka, Mukono et Mityana. Un sit-in de partisans de Bobi Wine a également été signalé devant le commissariat de Nalufenya-Jinja (Est du pays), où l’opposant est détenu.

Nous rappelons que Bobi Wine est régulièrement interpellé par les forces de sécurité, à l’image du 3 novembre suite au dépôt de sa candidature à l’élection présidentielle (SSF 04/11/2020).

Une poursuite des manifestations et des tensions est à anticiper au cours des prochaines heures et dans les jours à venir. Il convient de se tenir à l’écart de tout rassemblement compte tenu du risque de violences.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.