Sélectionner une page

Selon la presse locale, des heurts ont éclaté en marge d’une manifestation spontanée tenue ce 18 novembre à Kampala pour dénoncer l’arrestation de l’opposant Bobi Wine (Robert Kyagulanyi), candidat de la Plateforme de l’unité nationale (NUP) à l’élection présidentielle prévue le 14 janvier 2021.

Ce dernier a été interpellé par les forces de sécurité dans la matinée lors d’un meeting à Luuka suite à des heurts entre ses partisans et les forces de sécurité, avant d’être conduit au commissariat de police de Nalifenya à Jinja.

A Kampala, notamment dans les zones du marché de Kiseka et de Wandegeya,  les partisans de l’opposant ont bloqué des routes et brûlé des pneus, provoquant l’intervention des forces de sécurité qui ont effectué des tirs de gaz lacrymogène et de balles en caoutchouc pour disperser la foule. Des tirs à balles réelles ont également été rapportés. Plusieurs personnes auraient été blessées.

Des rassemblements ont été signalés dans d’autres villes du pays dont Jinja, Masaka, Iganga ou encore Arua.

Nous rappelons que Bobi Wine est régulièrement interpellé par les forces de sécurité, à l’image du 3 novembre suite au dépôt de sa candidature à l’élection présidentielle (SSF 04/11/2020). Des débordements avaient en outre éclaté ce même jour en marge d’un rassemblement de l’opposition.

Une poursuite des manifestations et des tensions est à anticiper au cours des prochaines heures et dans les jours à venir. Il convient de se tenir à l’écart de tout rassemblement compte tenu du risque de heurts.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.