Sélectionner une page

Plusieurs mouvements ont appelé à de nouvelles mobilisations contre les brutalités policières à partir du 18 novembre, notamment à Abuja et Lagos.  

Suite aux mobilisations d’ampleur tenues en octobre en marge desquelles des violences meurtrières avaient été rapportées dans les centres urbains, le mouvement de protestation a diminué d’intensité au cours des derniers jours.

Des mobilisations ponctuelles sont néanmoins toujours susceptibles de se tenir dans les principales villes du sud du pays en particulier.

A Abuja, nous rappelons que le siège des forces de police, Eagle Square ou encore Unity Fountain peuvent constituer des lieux de rassemblement. A Lagos, les forces de sécurité ont été accusées d’avoir ouvert le feu sur des manifestants au niveau du péage de Lekki en octobre. Des rassemblements spontanés avaient également été signalés sur les principales routes, notamment sur l’axe Lagos-Ibadan.

Un renforcement sécuritaire est à anticiper tandis que des incidents ne sont pas exclus. Il convient de se tenir éloigné de tout mouvement de foule.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.