Sélectionner une page

Selon des sources locales, au moins 20 personnes ont été tuées le 2 novembre au cours d’attaques menées par de présumés jihadistes contre 11 villages du district de Muidumbe.

Parmi les victimes figurent au moins 15 adolescents, qui auraient été décapités.

Ces massacres ont été revendiqués par l’organisation Etat islamique (EI) au travers de son agence de communication Amaq. Les terroristes ont indiqué avoir « saisis plusieurs villages, capturé des soldats et volé des armes et des munitions ».

Les autorités locales mozambicaines n’ont pas confirmé ces attaques.

Nous rappelons que des attaques, attribuées à une mouvance jihadiste locale dénommée « Al-Chabab », sont fréquemment menées dans la province de Cabo Delgado. Elles prennent majoritairement pour cibles les villages isolés et les symboles de l’Etat à l’instar des postes de police et d’administration et ont fait au moins 900 morts parmi les civils depuis fin 2017 (cf. nos précédentes alertes).

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.