Sélectionner une page

Dans un communiqué publié le 2 novembre, le groupe jihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), basé au Mali, aurait appelé ses partisans à tuer toute personne insultant le prophète Mahomet et de se venger du président français Emmanuel Macron, suite à ses propos sur l’islam. 

Nous rappelons que des dizaines de milliers de personnes ont manifesté ces derniers jours contre la France dans plusieurs pays musulmans en brûlent les effigies du président et le drapeau français. 

Dans ce contexte, un important renforcement sécuritaire est à attendre notamment aux abords des gares, des lieux de culte et des lieux publics.  

Une poursuite des manifestations anti-françaises est à attendre au cours des prochains jours dans les pays musulmans. 

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.