Sélectionner une page

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué dans un communiqué le 7 septembre qu’une mutation du Covid-19 avait été détectée dans des élevages de visons dans plusieurs pays, dont le Danemark, les Pays-Bas, l’Espagne, la Suède, l’Italie et les Etats-Unis.

Cette nouvelle souche du Covid-19, appelée « Cluster 5 », aurait un taux de « transmission des personnes infectées similaires à celles des autres virus du SRAS-CoV-2 en circulation » mais posséderait une « sensibilité modérément réduite aux anticorps neutralisants ». Cette moindre efficacité mettrait ainsi en péril l’efficacité d’un futur vaccin contre le Covid-19. L’OMS a en outre précisé que « les implications des changements identifiés dans cette variante [Cluster 5] ne sont pas encore bien comprises ».

Au Danemark, 12 transmissions à l’homme de cette nouvelle souche associée aux visons ont été rapportées à ce jour dans la pointe Nord du Jutland. Le 4 novembre, la Première ministre danoise Mette Frederiksen avait ordonné l’abattage de l’ensemble des cheptels de visons à travers le territoire face à la découverte de cette nouvelle souche.

En outre, les sociétés pharmaceutiques Pfizer (Etats-Unis) et BioNTech (Allemagne) ont annoncé le 9 novembre avoir développé un vaccin « efficace » à 90% pour prévenir les infections à Covid-19 selon l’essai à grande échelle en cours, soit la dernière étape avant une demande d’homologation. Pour rappel, aucun vaccin contre le Covid-19 n’a encore reçu d’approbation pour une distribution commerciale à grande échelle.

Selon l’OMS, 10 essais cliniques de vaccins contre le Covid-19 sont actuellement dans une phase d’avancement similaire à celui développé par Pfizer et BioNTech, lesquelles sont les premières sociétés à rendre public leurs résultats intermédiaires.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.