Sélectionner une page

L’ancienne Première ministre pro-européenne Maia Sandu a remporté le second tour de l’élection présidentielle du 15 novembre après avoir obtenu 57 % des suffrages, selon des informations communiquées par la Commission centrale électorale (CEC) (cf. nos alertes précédentes).

Le chef de l’Etat sortant et pro-russe Igor Dodon, visé par des accusations de corruption, a gagné 43% des votes. Celui-ci avait d’abord dénoncé des fraudes sur les votes à l’étranger, avant de reconnaître le 16 novembre sa défaite et a félicité sa rivale. Le candidat pro-russe a également fait état d’ « ingérence directe des leaders occidentaux » mais a appelé ses supporters « au calme ».

La victoire de la candidate pro-européenne est un revers pour Moscou, qui avait appelé les Moldave à élire Igor Dodon pour garantir les liens économiques étroits entre les 2 pays. Cette élection a été perçue comme « un référendum sur 2 visions opposées du futur de la Moldavie, entre ceux préférant privilégier des relations étroites avec l’Union européenne (UE) et ceux préférant conserver les liens avec la Russie ».

Maia Sandu, à la tête du Parti action et solidarité (PAS, centre droit) a promis de lutter « contre la corruption, endémique dans le pays ».

Des célébrations ont eu lieu dans la nuit du 15 au 16 novembre notamment devant le QG électoral de l’opposante dans le centre-ville de la capitale.

Nous rappelons que dans une mise à jour de sa rubrique « Conseils aux voyageurs », le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) avait mis en garde ses ressortissants contre le risque de rassemblements dans le centre-ville de la capitale Chișinău après l’annonce des résultats.

Dans ce contexte, il n’est pas exclu que des partisans d’Igor Dodon se mobilisent dans les prochains jours. Bien que peu probable, des affrontements entre partisans rivaux, ou en cas d’intervention des forces de l’ordre, ne sont pas à exclure. Un renforcement sécuritaire est à prévoir. Nous rappelons qu’il convient de se tenir éloigné de tout rassemblement et mouvement de foule.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.