Sélectionner une page

Selon des sources sécuritaires, au moins 2 roquettes, de provenance pour l’heure inconnue, se sont abattues à proximité de l’ambassade américaine dans la Zone verte le 17 novembre. Le système de défense anti-roquettes américain C-RAM a été déclenché. 

De source locale, plusieurs explosions ont été rapportées dans le centre de la capitale. 

Cette attaque intervient le jour où Washington a annoncé le retrait d’environ 500 soldats du territoire irakien.  

Bien que cet incident n’a pour l’heure pas été revendiquée, Washington les attribue à des factions pro-Iran présentes sur le territoire. Aussi, des frappes américaines ciblées en représailles contre des supplétifs iraniens ne sont pas à exclure au cours des prochains jours. 

Une poursuite des violences n’est pas exclue. 

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.