Sélectionner une page

A l’appel du parti Pitit Desalin, des mobilisations antigouvernementales auront lieu le 17 novembre à travers le pays, notamment dans les villes de Gonaïves, Cap-Haïtien, Saint-Marc et Jacmel pour dénoncer l’insécurité, le chômage, la pauvreté et la corruption.

Une deuxième journée de manifestation aura lieu le 18 novembre à Port-au-Prince pour protester contre l’ingérence américaine dans les affaires internes du pays.

Les manifestants convergeront depuis plusieurs points de la capitale, dont Pétion-Ville, Champ-de-Mars, carrefour de l’Aéroport, La Saline, Pont-Rouge, Wharf Jérémie et Delmas 2 vers le Carrefour Gérald Batailles avant de marcher vers l’ambassade des Etats-Unis.

Une mobilisation générale appelée par l’Union nationale des normaliens haïtiens (UNNOH) se tiendra le même jour dans la commune de Pétion-Ville.

Un renforcement sécuritaire et à attendre, notamment aux abords de l’ambassade américaine. Des perturbations dans les déplacements sont également à prévoir.

Il est recommandé de se tenir à l’écart de tout rassemblement ou mouvement de foule. Des débordements ne sont pas exclus en cas d’intervention de la police.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.