Sélectionner une page

Selon des sources locales, des affrontements ont éclaté le 10 novembre devant l’entrée du lycée Aristide-Briand de Saint-Nazaire.

Ces violences, qui surviennent en marge d’une mobilisation, ont opposé environ 300 lycéens aux forces de l’ordre.

Répliquant à des jets de projectiles, les policiers ont procédé à des tirs de gaz lacrymogènes.

Les heurts se sont étendus sur le boulevard de Coubertin et jusqu’aux abords du collège Anita-Conti.

Plusieurs manifestants ont été interpellés.

Les protestataires manifestent pour un renforcement du protocole sanitaire, en soutien à leurs professeurs en grève pour les mêmes motifs. Des manifestations similaires avaient eu lieu les 5 et 6 novembre et avaient déjà donné lieu à des heurts entre forces de sécurité et manifestants, faisant 3 blessés, dont 2 policiers.

Un important renforcement sécuritaire a été effectué dans la ville.

Dans ce contexte, une poursuite des manifestations et des violences, notamment en cas d’intervention des forces de l’ordre, est à attendre au cours des prochains jours.

Il conviendra de se tenir éloigné de toute mobilisation.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.