Sélectionner une page

Selon des informations relayées dans la presse, le leader du Front de libération des Peuples du Tigré (TPLF) a rapporté que la capitale régionale Mekele avait été bombardée le 19 novembre.

Une frappe militaire menée par l’armée éthiopienne aurait touché l’université de Mekele, selon des sources locales.

Des habitants auraient également fait état d’un aéroport également été visé par une frappe, faisant plusieurs blessés parmi des civils.

Aucun détail supplémentaire n’a pour l’heure été communiqué.

Le gouvernement éthiopien n’a pour l’heure fait aucun commentaire.

En réponse à ces incidents, une intensification de l’offensive éthiopienne est à attendre à court terme au Tigré, alors que de nouveaux tirs de roquettes du TPLF hors du Tigré ne sont pas à exclure.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.