Sélectionner une page

Selon la Commission éthiopienne des droits de l’Homme, au moins 32 personnes de l’ethnie amhara ont été tuées le 1er novembre suite à une attaque menée par des individus armés non identifiés contre le district de Guliso, dans la zone de Wollega.

Les autorités locales ont accusé l’Armée de libération rebelle d’Oromia (OLA) d’avoir mené l’attaque.

Un déploiement des forces de sécurité a été opéré dans le secteur.

Nous rappelons que 20 civils d’ethnie amhara avaient trouvé la mort dans la nuit du 24 au 25 septembre suite à une attaque similaire menée dans la zone de Metekel, dans l’Etat régional de Benishangul-Gumuz (SSF 26/09/2020).Une poursuite des violences n’est pas exclue.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.