Sélectionner une page

ETHIOPIE – Région de Benishangul-Gumuz : attaque armée contre un bus dans la zone de Metekel – Au moins 34 civils tués  

La Commission éthiopienne des droits humains (EHRC) a apporté qu’au moins 34 civils avaient été tués dans la nuit du 14 au 15 novembre après que des hommes armés aient attaqué un bus dans la zone de Metekel.  

Le bilan est susceptible d’augmenter au cours des prochaines heures.  

 3 autres attaques simultanées ont également eu lieu dans la région. 

Aucun groupe n’a pour l’heure revendiqué la responsabilité de ces violences.   

D’après la même source, plus de 100 personnes ont été tués depuis septembre dans cette région. Les causes de ces violences demeurent pour l’heure inconnues. Selon certains médias, les causes pourraient être des « revendications territoriales, la proximité avec le barrage de la Renaissance, ou l’épuration ethnique contre les communautés Amharas ». 

Nous rappelons que 32 personnes de l’ethnie amhara avaient été tuées le 1er novembre suite à une attaque similaire menée dans le district de Guliso, dans la région d’Oromia (SSF 04/11/2020).  

Une poursuite des violences n’est pas exclue. 

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.