Sélectionner une page

Selon les médias locaux, des hommes armés non identifiés ont attaqué le 3 novembre l’école primaire presbytérienne (Presbyterian primary and secondary school) de Kumbo.

Les assaillants ont rassemblés plusieurs dizaines d’élèves ainsi que l’ensemble des enseignants de l’école pour les emmener dans un lieu indéterminé. La société civile de Kumbo et l’Eglise presbytérienne se sont immédiatement mobilisées et ont réussi à négocier une libération des écoliers. 

Toutefois, les professeurs n’ont pas été épargnés et entre 6 et 11 d’entre eux ont été enlevés. 

Les ravisseurs ont demandé une rançon. 

Certaines sources locales indiquent que l’enlèvement aurait été perpétré par des « Amba-Boys », miliciens séparatistes.

L’armée camerounaise et les autorités locales n’ont pour l’heure pas fait de déclaration.

Pour rappel, une attaque, présumée séparatiste, avait visé une école à Kumba, dans la région anglophone du Sud-Ouest le 24 octobre. Au moins 7 écoliers avaient été tués par balles dans leur salle de classe.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.