Sélectionner une page

Les combats entre forces azerbaïdjanaises et séparatistes soutenus par l’Arménie s’intensifient sur le flanc sud du Nagorny Karabakh, alors que la ligne de front ne serait plus qu’à 15 km au sud de la capitale séparatiste Stepanakert.

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a affirmé le 9 novembre que les combats pour le contrôle de la ville clé de Choucha se poursuivent, malgré les annonces contraires du camp séparatiste et de Bakou indiquant que la ville était tombée aux mains de l’Azerbaïdjan. Plusieurs sources locales rapportent que la ville a bien été reprise par Bakou, ce qui constituerait un succès militaire majeur pour l’Azerbaïdjan depuis la reprise des hostilités au Nagorny Karabakh le 27 septembre. A Bakou, l’annonce de la « libération » de la ville a été saluée le 8 novembre par des manifestations de joie.

Dans le même temps, les tirs d’artillerie azerbaïdjanais se sont intensifiés contre Stepanakert au cours des dernières heures, ouvrant la voie à un futur assaut contre la ville.

Une poursuite des combats est à anticiper dans la région faute de désescalade prévisible à court et moyen terme entre Bakou et Erevan.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.