Sélectionner une page

Selon des sources locales, une manifestation contre les nouvelles restrictions liées au Covid-19, qui s’est déroulée le 18 novembre, a été émaillée de heurts entre manifestants et policiers à Berlin (SSF 18/11/2020).

Le ministère fédéral de l’Intérieur avait interdit le 17 novembre des mobilisations prévues pour le 18, notamment à proximité des 2 chambres du Parlement. Les autorités locales avaient estimé que ces mobilisations représentaient une menace à la sécurité et à l’ordre public, et craignaient que les « activités du parlement ou le libre accès à ses bâtiments soient perturbés ». Le ministère avait également rapporté avoir identifié sur les réseaux sociaux des « appels à bloquer les accès au Bundestag et au Bundesrat ».

Les violences ont eu lieu dans le centre de la capitale, notamment devant la Porte de Brandebourg où entre 5 000 et 10 000 personnes étaient rassemblées, avant d’être dispersées par les forces de sécurité.

La police a fait usage de canons à eau et de gaz au poivre, en réponse à des jets de pierres, bouteilles et de pétards.

Environ 365 personnes ont été arrêtées, d’après les autorités locales. Une dizaine de policiers ont été blessés.

Ces violentes manifestations se sont déroulées en marge du vote des 2 chambres du parlement (Bundestag et Bundesrat). Ces dernières ont adopté le 18 novembre une réforme, s’inscrivant dans la loi nationale, une série de mesures visant à lutter contre la propagation du virus.

Point mensuel des pays à risque

Recevez gratuitement le bilan de l'actualité mondiale et le calendrier des événements sûreté-sécurité du mois à venir.

Vous êtes abonné au Point Mensuel des Pays à Risque.